Responsive Joomla Templates by BlueHost Coupon
  • mai-1.jpg
  • mai-2.jpg
  • mai-3.jpg

Mai Contes d'Automne

D'après les contes d'automne de Grégoire Solotareff, Mai Contes d'Automne est une composition de Jean-Pierre Seyvos et Tomas Bordalejo,  création contemporaine originale pour 10 orchestres à l’école réunissant près de 300 enfants issus de 4 régions : Alsace, Aquitaine, Auvergne, Rhône-Alpes.

Les objectifs :

  • créer un répertoire original adapté aux orchestres à l'école
  • former des chefs d’orchestre à ces nouveaux répertoires.

Notre projet consistait à offrir aux orchestres à l’école une approche de la musique contemporaine tout en permettant des rencontres entre enfants d’orchestres à l’école de différentes régions, ainsi qu’entre encadrants de ces orchestres et leur donner ainsi l’occasion d’échanger leurs expériences et de découvrir de nouveaux horizons. Il s’agissait également d’offrir aux enfants une expérience exceptionnelle de participer à un événement artistique, de jouer sur une scène et d’être confrontés aux réalités du travail de création.

 

D'après les contes d'automne de Grégoire Solotareff, Mai Contes d'Automne est une composition de Jean-Pierre Seyvos et Tomas Bordalejo,  création contemporaine originale pour 10 orchestres à l’école réunissant près de 300 enfants issus de 4 régions : Alsace, Aquitaine, Auvergne, Rhône-Alpes.

Les objectifs :

  • créer un répertoire original adapté aux orchestres à l'école
  • former des chefs d’orchestre à ces nouveaux répertoires.

Notre projet consistait à offrir aux orchestres à l’école une approche de la musique contemporaine tout en permettant des rencontres entre enfants d’orchestres à l’école de différentes régions, ainsi qu’entre encadrants de ces orchestres et leur donner ainsi l’occasion d’échanger leurs expériences et de découvrir de nouveaux horizons. Il s’agissait également d’offrir aux enfants une expérience exceptionnelle de participer à un événement artistique, de jouer sur une scène et d’être confrontés aux réalités du travail de création.

 

Le planning du projet

Une première journée a eu lieu le 26 septembre 2011 à Paris avec l’ensemble des chefs d’orchestres et les compositeurs pour faire connaissance et comprendre les enjeux d’un tel projet consacré à la musique contemporaine, souvent méconnue de beaucoup d’enseignants et de musiciens classiques. Cette journée s'est déroulée en plusieurs parties :

  • une définition des objectifs du projet et de ses ambitions,
  • un échange entre les enseignants et le compositeur sur les spécificités des différents groupes pour mieux cerner les possibilités et les limites liées au niveau des uns et des autres.

Une deuxième journée a eu lieu le 25 novembre 2011 à Lyon avec l’ensemble des chefs d’orchestre et le compositeur. Elle comprenait :

  • une présentation par le compositeur des premières ébauches de ses pièces et échanges avec les enseignants sur la finalisation de ces œuvres,
  • un échange sur les outils pédagogiques à utiliser pour répondre aux spécificités des œuvres.

 

Accompagnement pédagogique de terrain

Les compositeurs se sont rendus dans chaque établissement scolaire pendant une séance de travail de l’orchestre, à la rencontre des enfants pour faire connaissance et échanger sur la fabrication des œuvres

Ces visites ont permis aux compositeurs d’accompagner sur le plan pédagogique les chefs d’orchestres dans leur travail de répétition avec les enfants et de présenter le spectacle final dans ses deux composantes : la musique et les contes, comment fait on pour relier du texte avec de la musique ?

Jean-Pierre Seyvos s'est rendu à Lyon, Créon, Strasbourg et Vichy Tomas Bordalejo s'est rendu à Livron, Lyon, Cabannac et Villagrain, Publier, Oyonnax.

 

Rencontres régionales et découvertes de territoires

  • 2 mars : la rencontre à Livron/Strasbourg. L'orchestre de Strasbourg s’est déplacé à Livron pendant 3 jours, du 1er au 3 mars, avec 2 nuits d'accueil dans les familles. Une restitution a eu lieu le 2 mars en fin d'après-midi.
  • Le 3 avril, les 3 classes de Vichy se sont rassemblées avec une restitution dans l'après-midi.
  • Le 6 avril, un rassemblement Rhône-Alpes avec les orchestres de Lyon, Publier, Oyonnax, Livron avec une restitution l'après-midi.

Ces rencontres intermédiaires réunissant les orchestres par région ont permis aux différents acteurs de se rencontrer, de travailler ensemble les œuvres et de partager leur approche de cette musique. Ils ont pris ainsi conscience que leur travail fait partie intégrante d’une œuvre globale. Cet échange a également pour but d’assurer une cohérence dans les intentions données par chaque chef, de préparer le rassemblement final et de découvrir le conte.

Les enfants ont pu ainsi rencontrer les autres enfants impliqués dans le projet.

Le rassemblement national à l'Opéra de Vichy le 23 mai 2012

Les 10 orchestres se sont retrouvés pendant 2 jours, les 22 et 23 mai 2012 à Vichy, après un trajet en car avec leurs encadrants enseignants et parents.

La première journée de travail a été consacrée à la mise en commun du travail de chacun et à l’articulation des différentes pièces musicales sur les contes de Solotareff récités par le narrateur. Le deuxième jour, après une répétition générale et un filage le matin, la représentation publique a eu lieu à 17h en présence des parents, partenaires, élus, institutionnels et médias.

Le spectacle a été filmé par le CRDP Auvergne et fera l’objet d’un DVD

Mardi 22 mai 2012 :

  • 12h30 le premier car arrive et dépose les enfants de Livron à l'entrée des artistes sous la pluie battante, puis le ballet des bus se poursuit jusque 13h30 avec tous les orchestres venus des 4 coins de la France. Une fois badgés, et après avoir découvert leur loge, les enfants prennent leur premier pique nique  dans la salle de danse, au bar de l'horloge ou dans la majestueuse entrée de l'opéra. Il faudra attendre le lendemain et le beau temps pour profiter des magnifiques jardins. 
  • A 14h30, les voilà tous installés sur leur lieu de répétition scène de l'Opéra avec Tomas Bordalejo pour les vents, dans le salon Berlioz de l’Opéra pour les cordes, pour un premier calage. En effet, si certains orchestres s'étaient déjà rencontrés lors des rencontres régionales, c'est la première fois que tous les orchestres jouent ensemble.  Et les compositeurs découvrent l'ampleur du travail qui leur reste à accomplir en quelques heures. Il faut également régler les emplacements définitifs de façon à ce chaque enfant voit le chef d'orchestre, et le comédien puisse déambuler au fil de l'histoire. Régler les lumières, les parties d'improvisations, la hola du trounboule, les ambiances de fête, de tempête ou de bagarre, la descente des éléments de décor fabriquée par une jeune étudiante de l’Ensad en stage ....
  • Bref à 19h00, à la fin de la répétition, un gros doute s'installe. Serons-nous prêts pour demain? Mais il est temps pour les enfants de rejoindre leur famille d'accueil sur place pour certains, ou de dîner au lycée de Presle pour les autres. Pour les adultes, débriefing, on passe en revue tout ce qui ne fonctionne pas, on se lâche un peu car la tension est forte. Puis départ vers les lieux d'hébergement pour un sommeil bien mérité.

Mercredi 23 mai 2012 : 

  • Les répétitions reprennent dans une ambiance sereine, et miracle, tout au long de la matinée, les morceaux se mettent en place, les séquences s'enchaînent, les lumières et les décors embellissent la scène, le narrateur trouve son chemin. Les enfants sont prêts. Cette fois le soleil est arrivé, ils peuvent gambader dans le parc.
  • Puis le déjeuner terminé, après un dernier filage du spectacle ils enfilent leur tee shirt ... La salle se remplit, c'est impressionnant!

Table ronde

Une table ronde a eu lieu à l’Opéra de Vichy dans l’auditorium Eugénie, afin de réfléchir sur la place et le rôle de la création dans les débuts de l’apprentissage musical instrumental.

Son titre : «  Création et pratique instrumentale, quelle place et quel rôle pourrait avoir la création dans les débuts de l’apprentissage instrumental ? »

Elle était animée par Dominique Boutel, productrice à France Musique. avec la participation de :

  • Rebekka Angervo, professeur de piano à l’université de musique Académie Sibelius à Helsinki et à l’institut de musique d'Espoo en Finlande
  • Tomas Bordalejo, compositeur
  • Alain Desseigne, directeur du CFMI de Lyon
  • Joseph Grau, pilote, commission “Transmission et pédagogie” Réseau national Futurs composés
  • Etienne Rolin, musicien, compositeur, plasticien, réseau national Futurs Composés
  • Jean-Pierre Seyvos, compositeur, directeur artistique de l’association S-composition
  • Gerald Venturi, saxophoniste, compositeur et enseignant à l’ENM de Villeurbanne et au CEFEDEM Rhône-Alpes.
Aujourd‘hui, les classes orchestres à l’école, mais plus largement le développement des propositions pédagogiques dans les écoles de musique où l’apprentissage instrumental peut se faire dans un premier temps de façon collective, permet de réinterroger les répertoires et la manière même de débuter l’instrument.
 
Dans ce contexte, la place et le rôle de la création peuvent prendre une dimension jusqu’alors peu envisagée dans le cursus instrumental.
 
Cette table ronde, en relation avec un rassemblement d’orchestres à l’école et une commande à deux compositeurs (« Mai Contes d’automne » par Jean-Pierre Seyvos et Tomas Bordalejo), a été l’occasion de débattre de nouvelles perspectives et des intérêts multiples que celles-ci peuvent représenter pour les apprenants, les enseignants et les créateurs.
 
Cette table ronde a été organisée par les associations Orchestre à l’école et S-composition en partenariat avec l’Opéra de Vichy, le conservatoire de Vichy et le CDMC (centre de documentation de musique contemporaine) . Elle a été enregistrée par le CRDP Auvergne .